Aujourd'hui ouvert jusqu'à 20h30

Contactez-nous!

819 293-2114

Votre sourire et votre bien-être sont au coeur de nos préoccupations

Traitement phase 1

Group 13 Created with Sketch.

L’orthodontie fait bien plus que s’intéresser à la beauté du sourire. Les malpositions dentaires, les désalignements et les chevauchements, ont des conséquences qui ne sont pas qu’esthétiques. Elles ont des répercussions sur le fonctionnement des dents et même sur la santé globale de l’individu.

Quels sont les facteurs à l’origine des malpositions dentaires?

Origine congénitale :

Dysharmonie entre la taille des dents et l’espace disponible sur l’arcade;

Origine fonctionnelle résultant de forces inadéquates sur les dents :

Sucer le pouce;

Pression de la langue sur les dents lors de la déglutition;

Bruxisme (grincements et serrements excessifs des dents durant le sommeil);

Respiration par la bouche.

 

Quelles sont les conséquences des malpositions dentaires?

Problèmes esthétiques;

Problèmes masticatoires;

Prédispositions aux maladies dentaires et gingivales car le chevauchement rend l’hygiène difficile;

Problèmes d’occlusion.

Peut-on identifier précocement les malpositions dentaires?

Dès la petite enfance, le dentiste est parfois capable d’identifier des malpositions dentaires ou de prédire l’apparition de problèmes éventuels. Lorsque c’est possible, il faut agir immédiatement sur certains facteurs de risques :

Cesser de sucer le pouce;

Rétablir une déglutition normale avec un positionnement de langue adéquat (avec l’aide d’un orthophoniste);

Adopter une respiration nasale.

Lorsque ces recommandations ne sont pas suffisantes pour régler le problème et que la situation le nécessite, le dentiste doit parfois recourir à l’application d’un traitement orthodontique de phase 1.

En quoi consiste le traitement orthodontique de phase 1?

Les traitements d’interception orthodontiques de phase 1 sont utilisés lorsque des problèmes sévères d’alignement sont identifiés en bas âge. Par définition, l’interception signifie « arrêter ou interrompre l’évolution ou la progression présagée ».

Ces traitements sont appelés « phase 1 », car ils constituent la toute première phase d’une série de traitements orthodontiques qui se poursuit parfois jusqu’à l’adolescence. C’est l’interception initiale du chevauchement dentaire. Le but est d’intervenir rapidement afin que l’éruption des dents permanentes se fasse le plus normalement possible.

Ce type de traitement prévient habituellement les difficultés esthétiques majeures, mais a surtout l’avantage d’agir sur les problèmes d’ordres fonctionnels.

Dans quelles situations l’utilise-t-on?

Les deux mâchoires n’ont pas la même largeur;

Présence d’un déséquilibre entre la grosseur des dents et la largeur des arcades dentaires;

Présence d’une occlusion croisée où les dents supérieures mordent à l’intérieur des dents inférieures;

Absence de contact entre les dents antérieures lorsque la bouche est fermée;

Une dent de lait tombée a entraîné la migration des autres dents. Il faut récupérer cet espace afin que la dentition d’adulte puisse prendre sa place;

Des malpositions sévères sont observées, créant de l’usure dentaire et des problèmes aux gencives.

Lorsque le problème est pris à temps et que le traitement est efficace, il est possible d’éviter la phase 2 du traitement d’orthodontie. On obtient ainsi des résultats qui seraient inatteignables une fois la croissance dento-faciale terminée.

À quel âge peut-on commencer un traitement orthodontique de phase 1?

Les traitements précoces favorisent le développement optimal de la dentition du jeune enfant. Il est cependant très difficile de déterminer avec précision le moment idéal pour intervenir. La difficulté réside dans le fait qu’il faut anticiper la croissance faciale à venir et le développement dento-alvéolaire.

La phase d’interception orthodontique débute autour de 4 ans. C’est cependant vers 7 ans que les dents permanentes font leur apparition et que l’on peut déceler davantage les anomalies. C’est donc vers cet âge que commencent habituellement les traitements. L’installation d’appareils amovibles est souvent suffisante pour corriger le problème et les résultats s’obtiennent rapidement. La phase d’interception se termine vers 11 ans avec l’éruption des canines permanentes.

Selon le problème rencontré, plusieurs types de traitement orthodontiques peuvent être utilisés : les appareils d’expansion palatine, les appareils de rétention, les séparateurs orthodontiques, les appareils amovibles et parfois les appareils fixes.

Quels sont les effets souhaités par un traitement de phase 1?

Rétablir l’occlusion;

Corriger les malpositions;

Assurer un espace suffisant sur l’arcade dentaire pour toute la dentition permanente.

Les traitements de phase 1 peuvent parfois régler à long terme certains problèmes de malpositions dentaires. Malheureusement, malgré une intervention précoce, rien ne garantit qu’aucune correction orthodontique ne sera nécessaire plus tard.

Comment prévenir?

Une évaluation en orthodontie reste la meilleure stratégie de prévention. Comme il n’existe aucune corrélation entre la croissance squelettique, le développement dentaire et l’âge, il est difficile d’établir le moment idéal précis pour effectuer cette première évaluation. En général, on recommande de le faire vers 7 ans, mais dans le doute, il n’est jamais trop tôt pour demander l’avis d’un spécialiste.